_Bannières

Pouzza Fest: Jour 1

banniereC’est un peu à la dernière minute que je suis arrivé sur les lieux du Pouzza Fest. C’est donc à la course et sous la pluie que je suis allé chercher mon bracelet et encore à la course et sous la pluie que je me suis dirigé vers le Piranha Bar (qui est calicement plus loin que tout le reste d’ailleurs) pour ne pas manquer Adelleda que je veux vraiment voir et qui joue à 19h. Je réussis, j’arrive pile à l’heure, mais le band, lui, n’y est pas. Problème de transport d’après leur page Facebook. FUCK!! Ça va me prendre une bière, j’pense ben. La salle étant loin du reste et le prochain band que je veux voir joue ici, j’vais me la couler douce.

La première performance à laquelle j’assiste est donc celle d’Escape Uken! qui embarque sur scène à l’heure prévue. Y’a pas énormément de monde, mais assez pour être satisfaisant je crois. La band a livré une très bonne performance. J’aime vraiment ce qu’ils font. Ça peut nous rappeler parfois ce qu’At The Drive-In faisait. Leur premier EP devrait voir le jour sous peu, alors on suit ça!! C’est ensuite le tour à In Beliefs de monter sur les planches. Ce band-là a vraiment une ambiance particulière, y’a quelque chose de vraiment cool à les écouter. Une musique assez clean, avec un gars qui se libère de ses émotions en te criant des poèmes. Un hardcore assez différent de ce qu’on est habitué d’entendre.

Je quitte ensuite le Piranha, cette fois-ci un peu plus relaxe qu’à mon arrivée, pour me diriger vers l’UnderwolrdLes Connards à L’Orange allait performer. Je vais l’admettre, je ne suis pas un grand fan de la musique du groupe, mais les ayant déjà vu dans le passé, je savais que ce serait divertissant et ce fut le cas. Le chanteur de la formation est vraiment un entertainer naturel. Les gars se sont donné devant une salle pleine qui avait pas mal d’énergie en masse.

Je suis ensuite allé vers le Café Chaos pour voir le band du Saguenay As One Man. Malheureusement pour moi, je crois que le show a commencé un peu avant le temps prévu, je suis arrivé au milieu de la performance du groupe et maudit que j’ai regretté ne pas être arrivé plus tôt. Le groupe est solide, très solide. Lex Côté, le chanteur de la formation, est un de ces naturels de la scène et on voit que le groupe a de l’expérience. Solide performance!!

Ne sachant plus trop où aller après As One Man, j’ai décidé de rester au Café Chaos et voir ce que Not Half Bad avait à m’offrir. QUEL BON CHOIX!! Le groupe était plus qu’en feu. Un punk assez simple et un peu sale avec une énergie positive contagieuse. Les gars du Texas, avec une obsession spéciale envers les tacos, étaient contents d’être là et ça paraissait. À un certain point ,le chanteur de la formation a même décidé de venir jouer une toune seul avec sa guitare acoustique assit par terre dans le public. Un groupe dont je vais me rappeler. Je suis ensuite resté au Chaos pour voir Moonraker. C’était correct, sans plus.

De retour sous la pluie et un peu fatigué, je me dirige vers les KatacombesDig It Up vont jouer dans quelques minutes. Arrivé devant la salle, y’a un line-up (sûrement pour SNFU qui jouera un peu plus tard). Donc étant donné que je ne rentrerai pas à temps pour voir le groupe qui commence à l’instant, que le prochain band que je veux vraiment voir joue dans 2h (un show secret d’After The Fall qui avait été annoncé il y a quelques heures) et que je suis un peu tanné de me promener sous la pluie, je quitte.

Voilà pour mon jour 1 du Pouzza Fest. Malheureusement, dû à un empêchement, je vais devoir manquer la majorité du jour 2 et ainsi manquer Dutch Nuggets et Riverbeds que je voulais vraiment voir, mais je devrais y être pour un petit bout quand même un peu plus tard en soirée.

Coups de coeur: As One Man, Not Half Bad